Le fermier, la fermière (encore eux), et les trous 4 commentaires


wallpaper-gratuit.euPrologue

Tu vas finir par croire que je tiens un blog grivois, mais enfin, ma fille a de nouveau pondu une perle que je voulais partager avec toi. Peut-être ces informations précieuses serviront-elles d’ailleurs à ceux qui ont des animaux, ne sait-on jamais…

Le fermier et les trous

Ma fille et moi nous dirigions au parc. Devant nous marchait un grand chien, élancé et svelte. Il avançait, l’allure fière et guerrière, sautant d’une patte à l’autre, mouvant majestueusement son corps caramel tout de muscle conçu. Un de ces chiens fascinant dont l’élégance côtoie sa grande puissance.

Mais, ce qui sautait aux yeux, avant même de noter toute cette beauté canine, c’était son popotin.

A ciel ouvert et sans pudeur, il s’exhibait au monde, et nul ne pouvait rater ce spectacle. Tous les détails étaient mis en vitrine, coucougnettes, trous, poils, muscles. Du grand spectacle. Et ma fille, n’étant pas plus haute que le chien, était aux premières loges.

Cette scène fut à ma fille, ce que la madeleine fut à Proust. L’association libre ne tarda pas à se manifester, sans prévenir, sans vous  y préparer: « Tu sais maman, on reconnait la femelle du mâle par la différence de nombre de trous qu’ils ont…la femelle en a 3: un pour faire caca, l’autre pour faire pipi et le troisième pour…bah…je ne me souviens plus… ?? heu?? Pour ses crottes de nez?!! »

« Et le mâle ma chérie? »

« Eh bien, le mâle, il n’a que deux trous. Il fait juste caca et pipi, lui »

« Bien…Où as-tu appris cela? »

« C’est Le Fermier maman! »

« Le fermier? Quel fermier? Le fermier de Concorde, celui de la Tour Eiffel, ou bien peut-être celui de New-york? Enfin ma puce, quel fermier?… »

Et là, je me suis souvenue, de QUEL FERMIER… » ( « Le Câlin Spécial », Remember?)

Epilogue

Petit mot au fermier et à la fermière, parce qu’elle aussi fut activement pédagogue ce jour là: Dites, Madame, Monsieur, les cours de biologie animale sont-ils finis ou dois-je m’attendre à d’autres leçons d’histoires naturelles? Votre ferme me semble très animée et emplie d’apprentissages. Je commence à vouloir venir jeter un œil à votre commerce, Pédagogique.

( Petit mot à mes lecteurs, ou au vétérinaire: Je me demandais, quand même, cette histoire de 2 ou 3 trous, c’est vrai?? Je n’ai pas osé googleliser mon interrogation, de peur qu’une simple recherche se transforme en caverne des horreurs. Et je ne veux pas embêter mon pauvre chat, que l’auscultation pourrait dérouter. Et qui, soit-dit en passant, est une femelle.)

En attendant mon cours de biologie bloguesque, je vous embrasse, Anahita.

La Cigale ou la Fourmi, c’est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Hellocoton.

P.S: Le genre de porte-torchon à offrir au couple des fermiers pédagogiques: porte_torchon_chien

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Le fermier, la fermière (encore eux), et les trous