Ma métamorphose capillaire. Ou comment j’ai osé la Half-hawk 11 commentaires


Mes cheveux, avantcheveux longs, coiffure

Cela faisait plusieurs années que j’avais les cheveux longs, et chaque année, il étaient encore plus longs.

J’ai bien profité de l’effet sirène de ma chevelure d’ébène. Tantôt je les raidissais, d’autres fois je les portais bouclés. J’ai fait des nattes, des chignons, des queues de cheval, des choux. Parfois je les dégradais. D’autres je raccourcissais une mèche pour avoir une petite frange. Et les derniers mois, je les ai colorés dans des tons auburn et j’ai blondi les pointes.

Bref, je me suis amusée avec mes cheveux. Mais à terme, j’ai commencé à m’en lasser. Parce que mes cheveux demandaient énormément d’entretien. Parce qu’il y en avait partout dans la maison. Mais surtout parce que j’avais l’impression que toute cette masse capillaire envahissait mon visage. J’étais la brune aux cheveux longs, et mes yeux, mes épaules, mon dos, mon visage disparaissaient derrière ce grand rideau.

L’envie de changer de coiffure

J’ai eu envie de reconquérir ma féminité, sans me poser uniquement sur la légendaire sensualité d’une chevelure luxuriante. J’ai voulu être féminine, les cheveux courts. J’ai surtout voulu être féminine, et libre: libérée du carcan des soins sans fin, de se coiffer sans cesse, de se traîner cette masse qui était devenue un poids.

J’ai eu envie de m’amuser, d’oser, et de porter une coiffure structurée qui me corresponde vraiment. J’avais un coup de cœur pour la Half-hawk: une mèche longue sur le côté, et les cheveux rasés de l’autre. C’était décidé, j’allais migrer du très long au très court.half hawk, rihanna, cheveux courts, coupe de cheveux

Du passage à l’acte

J’ai été chez une coiffeuse en qui j’ai confiance et qui est une artiste du cheveux: la coupe que je demande n’est pas aisée à réaliser. Le contraste entre ma longue paillasse et la photo de Rihanna que je lui montrais ne l’a pas effrayée une seconde. Juste avant de commencer à sculpter, elle m’a demandé un ultime « sans regrets? ». Je lui ai répondu que j’avais hâte. Elle a donné un grand coup de ciseaux. Je suis passée, en une seconde, du cheveux dans le dos à une longueur aux oreilles. Sensation étrange. Une partie de moi qui part, en un coup de ciseaux. Puis elle a commencé à travailler et structurer la coupe. 20 minutes plus tard, j’avais ma Half hawk.half hawk, rihanna, coiffure

Mes cheveux, maintenant

C’est extraordinaire. Ma nuque est libérée. J’avais une nuque, moi? Je suis toujours coiffée. Mon visage est dégagé. Je prends plaisir à maquiller mes yeux, ils ressortent, plus de mèches, plus de frange mais un visage.

Un shampoing et c’est tout. Plus de démêlant, plus de crème. Parfois du gel pour une coiffure à la Scarface style, le tout gominé en arrière. Des headband, des foulards, tout est joli!

Et sur la question de la féminité, parce que je sais que vous vous la posez, je me sens autant féminine que lorsque j’avais mes cheveux de sirène. La mèche longue vient casser la forme très ronde de mon visage: cette coupe est parfaite. Et elle sort du lot. Je suis heureuse.coiffures-garçonne

Je ne fais pas ici un pamphlet du cheveu long. Je l’aime autant que ma coupe courte. Par contre, si vous avez envie de couper vos cheveux, et que vous n’osez pas parce qu’une fille aux cheveux courts ça ne se fait pas, parce que les garçons n’aiment pas: je vous encourage vraiment à aller vers votre désir avant celui des autres et des hommes: les hommes aiment une personne qui va vers ce qu’elle aime avant d’aimer une masse de cheveux. Pareil pour vos collègues, vos voisins ou votre famille.

Et pour ceux qui vont diront « ah ta coupe est jolie mais c’est dommage, de si beaux cheveux, c’était la féminité », (je vous parle de mon vécu), ne pensez pas avoir fait une erreur en les coupant. C’est plutôt leur vision de  la féminité qui se limite aux cheveux longs. Pas la votre.

Alors, la Half-hawk, c’est parti les filles? :))

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Ma métamorphose capillaire. Ou comment j’ai osé la Half-hawk

  • Moukita

    Tu as tellement bien fait ! (C’est chouette que tu aies fait un article à ce sujet qu’on a abordé rapidos l’autre jour d’ailleurs 🙂 )
    Je comprends la « libération » dont tu parles, même si dans mon cas le changement était moins flagrant, mais c’est tellement plaisant de se voir renaître en sortant de chez le coiffeur…
    Vrai aussi pour les soins, d’un masque à chaque shampooing je n’en fais plus que tous les 3-4 shampoos OH YEAH.

    Bisous mamzelle !

    • Anahita Auteur de l’article

      @Moukita: Effectivement, j’avais remarqué que tu avais coupé tes cheveux. Ça te va bien.
      Et si ça te plait, alors c’est parfait!
      Et ne plus être esclave de tous ces produits pour nos pointes sèches, quelle libération n’est-ce pas?!
      Bises ma belle.

  • Mamzelle Boom

    Tes articles sont toujours tellement bien écrits ! Un vrai régal à lire 🙂
    Je me retrouve complètement dans tout ce que tu dis puisque j’ai vécu et ressenti exactement les mêmes choses il y a plusieurs années, lorsque j’ai décidé de passer du long au court. Et les réflexions du style « Ca te va bien, mais c’est dommage : tu avais de si beaux cheveux », « les cheveux longs c’est plus féminin », et j’en passe, j’en ai eu mon lot aussi ! Je trouve ça complètement fou de réduire la féminité à une longueur de cheveux, c’est juste hallucinant ! Et un peu rétrograde, non ?
    Et inversement : Khal Drogo, c’est une meuf peut-être ? 😛
    Pour l’avoir vu sur toi, je peux te dire que tu as fait un excellent choix et que cette nouvelle coupe ta va très bien ! Ton visage est dégagé, et tes jolis yeux en amande n’en sont que plus captivants 😉
    Longue vie aux cheveux courts 😉
    Des bisous <3

  • Polina

    Malgré le choc, j’avais adoré passer du long au carré court à une époque…la sensation exquise d’avoir une tête « trop légère », sans passer des heures à me les démêler. Par contre, à la repousse, les choses se corsent…patience est de mise !

  • labeautedugeste

    Honnêtement j’aime beaucoup cette coiffure… Chez le autres! Peut être que comme tu dis, j’ai cette image de la femme féminine aux cheveux long mais j’aime tellement m’amuser avec eux, les boucler, les lisser et surtout les toucher quand je m’ennuie ( pas bien!! ).
    Bises 🙂

    • Anahita Auteur de l’article

      @labeautédugeste: ah moi aussi, je passe mon temps à jouer avec mes cheveux, résultat, j’avais pas mal de fourches lorsqu’ils étaient longs. Et même courts, je les tripote!

  • Magalie

    Je trouve la coupe super belle, si le résultat te plaît en plus c’est parfait, tu as bien fait de te lancer. Si je trouvais une coupe qui me plaît vraiment, je pense que j’oserai me lancer… En ce moment le carré plongeant me trotte dans la tête mais j’en vois tellement partout, tout le temps… je vais laisser passer l’été avant de me décider 🙂