Parents Parisiens. 4 commentaires


Parents ParisiensÉlever un enfant à Paris. Voilà une idée qui frise l’oxymore pour certains.

C’est vrai, à Paris, l’enfant grandit dans un logement exigu. Cerné de béton. Avec comme musique de fond la circulation et les criardes sirènes.

Voilà où je suis moi-même née. A Paris. Voilà l’environnement dans lequel j’ai grandi et toujours vécu.

Et bizarrement, j’ai eu une enfance heureuse. Riche. Joyeuse et foisonnante.

Et je réitère avec ma fille. Sans regrets.

La preuve par trois.

1//Le petit Parisien manque de nature.

Il est certain que ma fille ou moi-même ne savons pas traire une vache (Salon de l’agriculture) . ne mangeons pas barbecue tous les week-ends et ne nageons pas dans des eaux turquoises chaque mercredi (Aquaboulevard). Mais à Paris, tu trouveras autant de parcs que de Mcdo. A tous les coins de rue en somme. Donc tu descends de chez toi, à même pas 5 minutes tu es au parc. Et au lieu de te retrouver seul sur ta balançoire au milieu de ton grand jardin, au parc tu te fais des copains très rapidement, parce que ce lieu grouille d’enfants. Ce que j’aime à Paris, c’est cette vie sociale luxuriante qui s’offre à toi, dès l’enfance. Et nous parents faisons également connaissance. Pendant que nos enfants jouent ensemble. Sans compter que Paris regorge de parcs magnifiques (Jardin des Tuilerie, André Citroën, George Brassens etc.). Et l’été, nous parisiens descendons tous pique-niquer, sur les bords de Seine, dans des squares, face à la Tour Eiffel au Champs de Mars…Ces moments de convivialités quotidiens et simples sont à mon sens de vrais atouts de la vie Parisienne.Petits Parisiens au parc

Je sais déjà ce que vous avez au bout de la langue depuis 15 minutes: « mais il ne fait jamais beau à Paris, alors ton histoire de parc quotidien… »

2// Il ne fait jamais beau à Paris, alors mon enfant passera la moitié de l’année cloîtré.

La météo Parisienne est lunatique. Elle pousse à la culture. Enfant, j’ai passé beaucoup de temps dans les musées parce que Paris regorge de lieux culturels. Avec des visites spécialement conçues pour initier l’enfant à l’art (Beaubourg 1er étage). Avec des conférenciers qui savent réellement attirer l’attention des enfants. (Musée en herbe) Et même si vous n’êtes pas esthètes et coureurs d’expositions vous-même, les écoles s’en chargeront très bien. Du haut de ces 5 ans, ma fille à déjà été 4 fois au Louvre avec ses maîtresses. Léonard de Vinci n’est pas un inconnu pour elle puisqu’elle a eu la chance de voir ses œuvres « en vrai ». Cette vie culturelle foisonnante à portée de main est une réelle richesse pour l’épanouissement de l’enfant. Tout ceci a un coût me direz-vous. La plage, c’est gratuit. La culture n’est pas réservée qu’aux 5000€ de salaire par mois puisque les musées parisiens sont souvent gratuits pour les chômeurs ou détenteurs du RSA.Musée en herbe, Underwasster

3//Les Parisiens font toujours la gueule. Mon enfant grandira parmi ces gens stressés et désagréables, il le sera lui-même, désagréable. Et Stressé.

Personnellement, je ne trouve pas les Parisiens plus méchants que d’autres citadins  du monde (exception faite du métro je vous l’accorde amplement). Et  contrairement aux idées reçues, la parentalité est un vrai réseau à Paris. Là où je vis en tous cas. Il y souvent a des fêtes d’anniversaire. Et les parents qui recevaient ont à chaque fois été très accueillants. On organise des événements entre parents, on boit des verres ensemble. Ma fille est Parisienne et souriante, elle est sociable, elle va très facilement vers les gens, parce qu’elle a l’habitude de les côtoyer.

Je rajoute un dernier point: à savoir qu’à Paris, il y autant d’écoles que de parcs et de Mcdo. A tous les coins de rue donc. Tu as DONC de fortes chances que l’école de ton enfant soit à 3 minutes de chez toi (2 pour moi). Monoprix est à exactement 4 minutes de chez moi, la poste 5, la banque 2, l’arrêt de bus en bas, le métro en bas, pharmacie idem, SOS pédiatrie ou SOS médecins…Disposer de tout ça sans prendre la voiture est un réel luxe pour moi. C’est plutôt de devoir prendre la voiture pour poster une lettre qui me stresserait. Mais si d’aventure tu voulais une voiture, tu auras le choix: soit de te faire conduire: taxi partout; soit de te conduire: autolib’ partout.

Alors, vous venez vivre à Paris? Non je rigole restez chez vous on est déjà trop ici!

Zen, Peace’n Love Parents Parisiens. Ayez juste une boite de boule Quiès dans votre poche et tout ira bien.

P.S/ Photos tirées de mon Instagram, prises sur le vif, avec mon téléphone.

Tour Eiffel EXpo

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Parents Parisiens.

  • Essé

    Super article !! J’ai bien rigolé, moi je suis une citadine dans l’âme alors je te comprends… Paris est ma ville de coeur et je rêve parfois de la vie « parisienne » !! 😉
    Essé

  • A Little B

    Tu m’as presque donné envie de déménager à Paris tiens ! Bon Lyon c’est presque pareil mais en moins grand. J’apprécie comme toi la proximité avec tout et le fait de prendre ma voiture pour bouger est presque devenue une corvée.
    J’aime trouver de la compagnie juste en sortant à l’autre bout de ma rue, et j’ai de la chance, j’ai un jardin juste derrière chez moi pour prendre l’air !
    Du coup j’aurai surement un peu de mal à quitter ma ville, même si quelques week-ends à la campagne chez mes parents ne me dérangent pas…
    On trouve tous notre équilibre d’une manière ou d’une autre, à la ville ou pas!
    Bisous et merci de cette petite escale parisienne ^^

    • Anahita Auteur de l’article

      Bonjour ma B-elle.
      Je ne connais pas Lyon mais ma belle-soeur, Parisienne, y a vécu un certain temps. Et m’en a dit beaucoup de bien. Elle avait par contre très froid je crois.
      Appréciait la proximité avec la montagne.
      Je pense par contre et comme tu le précises à juste titre que nous Parisiens, et citadins dans l’ensemble, devons nous aérer l’esprit au grand air régulièrement pour que ces atouts restent appréciables et précieux.
      A bientôt à paris alors?!