Perceuses et marteaux. 9 commentaires


Plage paradisiaque, calme et voluptéJ’habite dans un immeuble Haussmanien. Moulures, parquets d’époque et cheminée.

Sauf que. Le voisin d’à côté doit certainement m’entendre en ce moment même taper sur mon clavier.

Justement, celui du dessous a entrepris des travaux pharaoniques cet hiver.

Je me demandais parfois si mes murs n’allaient pas tomber avec.

Et voilà l’autre d’à côté qui s’y met aussi.

Depuis 1 mois, mes journées sont rythmées par les coups de marteau ou de perceuse des ces messieurs.

De 8 à 17, du lundi au vendredi ça tape, ça cogne ça gueule et ça perce.

Dans mon sommeil, ce matin, j’avais l’impression qu’on me mettait des coups résonnants dans la tête. J’ai ouvert un oeil, puis l’autre, j’ai levé la tête, hirsute. BAM boum Bam Niaccccccc! Damned it, encore ces travaux. Encore et encore, inlassablement, l’un tape, l’autre perce.

Tac toc boum bam, gnaaaaaaaaaaaa, grrriit, bim. J’ai enfilé des baskets, cheveux en pets, je suis descendue.

ECHELLE bruitLes ouvriers avaient laissé la porte de l’appartement ouverte. Des fois que le voisin du 67ème ne puisse pas profiter du concerto.

Là, vision de chaos. Murs dégueulants de fils, pièces sans portes, portes cassées. 15 perceuses, 45 marteaux, 10 ouvriers.

J’ai compris. J’ai compris que les travaux n’étaient pas prêts d’être terminés. Et que les proprios auraient dû investir dans un terrain vague, plutôt que d’en faire un terrain vague de ce pauvre appartement.

Perché entre le fantôme de la porte d’entrée et du couloir de l’immeuble, Paul, sur son échelle, marteau à la main, qui tape. Je lui dit:

« Bonjour M’sieur. Ils vont durer jusqu’à quand, les travaux? »

« Ouuhhh…oncoure Oun ou Dou mois madoumoiziel! »

Encore oun ou dou mois de l’un qui cogne l’autre qui perce!

Du lundi au vendredi. De 8 à 17h.

Je fais quoi?

Je le jette de son échelle, je lui mets le marteau dans la tête…

ou je déménage?

 

bruit graphique

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires sur “Perceuses et marteaux.

  • A Little B

    Oun ou dou mois ?! C’est long les travaux chez vous les Parisiens ! Je me sens directement concerné par ton problème vu que dans ma boite c’est ce qu’on fait : les travaux hein pas les problèmes !
    Fais attention, nous on a eu un conduit de cheminée qui a explosé dans l’appart’ en rénovation…Murs repeints en noir dans toute la cage d’escaliers. Parce que oui, chez nous aussi ils bossent la porte ouverte.
    On essaye de comprendre pourquoi, mais je crois qu’ils aiment partager leurs bruits avec le voisinage, ça créée des liens…
    Courage allez ! Je penserai bien à toi quand les syndics de copro nous appellent au bureau 🙂 Bisouuus ma petite fourmie/cigale/les2?

    • Anahita Auteur de l’article

      Looooolll mais B je ricane toute seule devant mon ordi.
      Merci de me redonner le sourire au milieu de deux coups de marteaux!
      (Un peu comme toi en fait, Cigale, fourmi, Brune, Blonde, ça dépend des jours et des humeurs!)

  • A Little B

    Ma petite cigale, j’avais une petite pensée pour toi hier parce que je suis en plein travaux (mouaha moi aussi je sais faire du bruit !) et que ça m’a fait repenser à ton article 🙂
    Voilà, c’était juste pour te le dire… J’instagrammerai tout ça quand j’aurai fini de me mettre de la peinture partout ^^
    Bisous bisous j’espère que du coté Parisien tout se passe bien pour toi, hâte de te lire <3

  • Mme Statler

    Je compatis…
    dans notre ancien appart à Paris – avec une cours côté cuisine, une cours côté salon, du coup plein de voisins… on a cumulé presque 2 ans de travaux.
    véridique! entre les travaux de co-pro, les travaux chez le gens… j’ai passé ma seconde grossesse alitée et bercée aux bruits des perceuses, tronçonneuse, marteaux, concours de crachat des ouvriers et radio mal réglée mais à fond quand même…