Rouges à lèvres mats de Mac: que valent-ils vraiment? 10 commentaires


ruby woo, mac, matQue ce soit sur les podiums, aux Oscars ou au bureau, les rouges à lèvres mats de Mac sont sur (presque)  toutes les lèvres. Les maquilleurs en raffolent. Et nous aussi. Seulement, toute perfection présentant ses limites, ces petites merveilles m’ont quand même fait déchanter. Et je vais vous expliquer pourquoi.

D’abord, pourquoi ce succès?

Les rouges à lèvres mats sont en vogue. En plus d’un rendu velours et chic, ils tiennent des heures sur les lèvres, sans transfert. Ajoutez à ces vertus un raisin signé Mac, et il n’en fallait pas plus que nous nous ruions sur nos mythiques tubes en forme de suppositoire. Pour un prix un peu élevé, mais tout de même moins cher que les marques de luxe. Si un rouge à lèvres Dior coûte 25 à 30€, il est à 19€ chez Mac (Les prix montent vite, ils étaient à 17€ il n’y a pas longtemps!)

La crème de la crème: Ruby Woo et Candy Yum-Yum

Chez Mac, les mats se déclinent en 3 collections: Mat, Matte et Retro matte.

Dans tout ce panel de couleurs, il y en a 2 que j’aime particulièrement et que je porte très souvent:

ruby woo, mac, rouge

Pause câlin avec ma fille qui s’incruste sur les photos « je peux essayer ton rouge à lèvres dis ?? »

mac, ruby woo

Gilles, encore merci d’avoir bravé Sephora pour m’offrir cette merveille qui ne quitte plus mes lèvres!

D’abord, Ruby Woo, le rouge à lèvres le plus vendu de la marque. Un rouge lumineux, pigmenté et très bien équilibré: ni trop orangé ou bleuté, il se marie à toutes les carnations et à toutes les teintes de cheveux. Que vous soyez brunes, blondes, que votre peau soit mate, noire ou blanche, ce rouge à lèvres velouté mettra votre bouche en valeur. Je le trouve très chic; et petit plus, il embellit le sourire et donne un aspect blanchi aux dents.

mac, candy yum yum

Carmen, reconnais-tu ces pastilles de bain?!

Ensuite, Candy Yum-Yum. C’est un rose très prononcé qui n’est pas toujours facile à porter. Beaucoup ne l’aime pas pour son versant nickiMinaj/BarbieGirl. De plus, il ne convient pas à toutes les carnations comme les peaux très claires ou très noires. La première fois que je l’ai essayé, j’avais l’impression que ma bouche avait doublé de volume et qu’on ne voyait qu’elle! Puis j’ai appris à maîtriser ce petit Yum-Yum, avec un maquillage nude, ou des yeux  fardés dans des tonalités roses/mauves, comme sur la photo. Festif et estival, il donne une touche de gaieté et de culot à mon visage, et j’aime ça!Candy Yum Yum, Mac

L’envers de la médaille

Comme presque tous les rouges à lèvres mats, Ruby Woo et Candy Yum-Yum sont très desséchants. Pour donner un aspect mat qui dure longtemps à leurs rouges à lèvres, les fabricants forcent sur la dose de silicone. Ruby Woo est sec et son application en devient parfois désagréable. Candy Yum-Yum glisse mieux mais il est beaucoup moins opaque. La texture vinyle du raisin force à superposer les couches pour un résultat unifié, marquant par la même occasion toutes les peaux sèches de vos lèvres, la preuve en images:Candy yum yum, Mac, défauts

Autre point: ces deux rouges à lèvres vieillissent mal. S’ils sont sublimes les 2 premières heures, votre bouche prend ensuite 10 ans en 5 minutes: le produit rétracte les lèvres qui s’assèchent et se rident.

Enfin, Le rouge à lèvres ne vieillit pas de façon homogène et j’en trouve souvent un petit morceau coincé dans une petite peau ou dans les commissures des lèvres. Bref, avec Ruby Woo et Candy Yum-Yum, c’est comme Cendrillon, t’as intérêt à rentrer avant minuit sinon bonjour la gueule de bois.Ruby woo, Mac, silicone

Et malgré ces défauts, je voue un grand amour à mes 2 suppos noirs. Même en sachant que dans 2 heures, ma bouche sera un papyrus fané, je les porte toujours avec autant de plaisir. Quelqu’un dans l’assemblée partage-t-il ce même rapport complexe avec son suppo-tube?

A très vite, pour vous raconter comment j’ai réalisé en 2 temps 3 mouvements ce sublime maquillage argenté!

La Cigale ou la Fourmi, c’est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Hellocoton.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “Rouges à lèvres mats de Mac: que valent-ils vraiment?

  • Marion

    Olala mais comme le Ruby Woo te vas bien…Effectivement je suis du même avis que toi, il dessèche carrément par contre ce qui est franchement dommage. Je n’ai pas le Candy Yum-Yum dans ma collec’ (trop peur de son coté flashy je crois !), mais en comparaison au Please me, il a l’air moins couvrant. C’est un peu le soucis avec les mats de MAC, les rendus sont quand même différents d’une couleur à l’autre.
    Par contre je me dois de souligner à quel point tes makeups ont l’air canons ! (faut dire que le modèle est sacrément canon lui aussi ! mention spéciale au bisou mère/fille hein !)
    Bon du coup Rouge Baiser mieux que MAC? 🙂 des bisous ma belle Anahita

  • Asthenia

    Super article. Mais perso, je pense pas que ce soit parce que c’est du Mac. Tous les mats font ça. Je pense notamment aux jumbos mats de Nars qui ont exactement le même effet bouche défoncée au bout de quelques heures. Mais pourtant, je ne porte que ce genre de RAL. Parce que ça bave pas, ça bouge pas (ou très peu) et au bout d’un moment je les oublie (alors qu’avec les RAL crémeux, j’ai l’impression d’avoir oublié de m’essuyer la bouche après ma tartine de nutella ! Je supporte pas cet effet grassouillet myto hydratant). Le truc vraiment chiant pour moi, c’est le démaquillage : Ca file toujours dans les plis de la bouche qui a desséché comme une étoile de mer au soleil et c’est impossible à retirer dans sa totalité. La loose. En tout cas, il me le faut ce Ruby Woo !

    • Anahita Auteur du billet

      @Asthenia: Je suis exactement comme toi, je n’aime que les rouges à lèvres longue tenue qui ne se font pas sentir sur les lèvres.
      Il y a quand même les Rouge Baiser que j’aime beaucoup, et qui sont moins asséchants. Il s’agit par contre de semi-mat, à savoir qu’ils n’ont pas cette texture siliconée des rouges à lèvres mats nouvelle génération.
      j’en parlais précisément là si tu veux voir: http://lacigaleoulafourmi.com/rouge-baiser-ou-le-rouge-a-levres-mat-dont-on-ne-parle-pas-assez/
      Le diorifique n’est pas mal non plus, j’en parlerais plus précisément dans un article où je vais comparer tous les mats que j’ai testés.
      Et le gloss, pouah, quelle horreur, c’est pire que l’effet nutella sur les lèvres.
      Concernant le Ruby Woo, il est tellement lumineux que même asséchant, je reviens toujours vers lui, c’est mon chouchou: lance-toi!
      Bisous!

  • feli

    waw je suis complètement fan de rouge à lèvre MAC mes préférer rebel et girl about town, celle ci sont magnifique aussi je testerais lors de mon prochain achat

  • pshiiit

    Trop chouette ton billet ! Je partage ton amour pour eux, en revanche ton desamour côté « ils vieillissent mal » pas du tout, vraiment vraiment pas ! Je porte toujours la base mac en dessous, ca les rend plus facile à poser et améliore sans doute un peu la tenue, je met mon rouge le matin, je rentre en fin de journée il est encore comme neuf pourtant j’ai mangé et parlé normalement ! Ruby Woo me fait aussi des petites poussières parfois, tout comme le Relentlessly, mais j’ai d’autres mats de la marque qui n’en font pas du tout (Stunner par exemple, je crois que c’est le Dieu de tous mes RAL). L’aspect un peu ridé de la bouche est effectivement présent par contre, mais moi, contrairement à toi, je trouve ça hyper joli…. j’aime bien que la lèvre ait une texture (pas des petites peaux mortes hein, évidemment, sinon il faut faire un gommage) mais les petits plis je trouve ca joli…. suis-je folle ? ^^

    • Anahita Auteur du billet

      Coucou Camille,

      Non tu n’es pas folle, je vois ce que tu veux dire pour les lèvres avec des fentes/rides/sillons (comment nommer cela?)
      Ce sont souvent les bouches charnues et pulpeuses qui ont cette texture.
      Le hic chez moi, c’est que les ridules sont la première étape. Si le changement s’arrêtait là, je serais ravie.
      Mais le problème, c’est que cet aspect n’est que le début d’une métamorphose laide, à savoir: peaux mortes, endroits où il n’y a plus de RAL…bref, pas la classe!
      La base doit en effet jouer pour éviter ces métamorphoses, je devrais peut-être la tester.
      Et Stunner, c’est lequel? Il faut absolument que j’aille sur Google images (ou en boutique dès demain), parce que ce que tu en dis m’interpelle…(en espérant que tout ça n’interpelle pas mon banquier…bref, ne parlons pas de sujets qui fâchent hein?:))

      Bises