Un jour, j’épouserai mon père. 1 commentaire


pere;fille,complex d'oedipe, complexe d'Electre, Freud

•Les faits.

 Ma fille voue un culte à son père. Elle l’aime, elle l’admire.

Si vous lui demandez qui est le plus beau, elle vous répondra sans hésitation et avec amour « papa ». Papa est le plus fort. Papa est le meilleur.

Et elle n’a pas d’amoureux. Non. Sauf papa.

•Le diagnostic.

 Ma fille est dans ce que Sigmud Freud appelait Le Complexe d’Oedipe. Ou d’Electre, qui tua sa mère pour venger Agamemnon, son père.

•Le mal-être.

De cet amour ressentit pour le premier homme(père) de sa vie résulte des sensations haineuses envers moi(mère).

Ma fille est prise dans les prémices du sentiment amoureux mêlé à la haine. Des premières fois perturbantes. Les premières culpabilités.

Pas facile de vouloir éliminer cette femme qui entrave notre amour. Cette mère que nous aimons pourtant si fort. Qui nous a mises au monde.

•Action-Réaction.

 Notre rôle à nous parents est d’accompagner et d’apaiser notre enfant qui traverse ces chamboulements pourtant fondateurs pour sa vie d’adulte.

//Rôle de la mère:

****Pour ma part, je ne m’énerve pas lorsque ma fille réagit excessivement envers moi. Ces excès sont fréquents en ce moment. Elle est en colère. Dans un même temps, elle culpabilise. Je tente de l’apaiser. Je suis toujours ouverte au dialogue. Et je mets des limites. Rien de plus déstabilisant que le manque de repères et de limites. Bien la remettre à sa place d’enfant.

****Rester coquette, être femme, et pas seulement mère. Parce que la petite fille amoureuse vous accapare pour vous éloigner de son père.

****Je préserve ma vie de couple qui n’appartient qu’à mon homme et à moi-même.

//Rôle du beau-gosse de l’histoire j’ai nommé le père:

****Passer des moments privilégiés avec la petite amourachée.  Son père a un grand rôle à jouer. Beaucoup de femmes, en devenant mères, mettent le père de côté, créant une relation en binome avec l’enfant. Danger. Il faut lâcher prise, nous les mères sommes également femmes, sans être la super woman des mamans totalitaires qui ont la main sur tous les points de l’éducation de l’enfant. Cet enfant a une mère 50%, et un père, 50%.

****La réponse que doit apporter le père à sa fille doit être fine et nuancée. Exit bien sûr le père qui dira « moi aussi ma chérie je t’aime comme ma femme ». Beaucoup de père répondent ainsi pour ne pas froisser l’enfant. Ou parce qu’ils se sentent flattés par ce culte amoureux. A moins que ne vouliez faire de cette enfant une future Peau d’âne,  faites-lui comprendre que vous l’aimez de façon filiale. Qu’elle connaîtra elle aussi, son amoureux, ils se marieront, peut-être auront-ils des enfants etc. Moi, je suis amoureux de ta mère. Et toi, je t’aime comme ma fille.

****Le père doit montrer et redire qu’il aime son enfant. De tout son cœur d’amour filial. Et préserver son couple, aimer sa femme, d’amour marital ou/et bestial à vous de voir haha.

Apaiser et remettre des limites pour que cette petite fille mue en une future jeune femme équilibrée et heureuse dans ses amours.♥♥♥

complexe d'Oedipe, Freud, parents, enfants

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Un jour, j’épouserai mon père.